Les étapes importantes de l’installation du médecin libéral

Médecin libéral : les 6 étapes clés d’une installation réussie

Jeune docteur récemment diplômé vous préparez votre installation en libéral ? Vous êtes seul ou associé et vous avez effectué votre étude de marché ? Simplify, opérateur de secrétariat médical externalisé, identifie pour vous les 6 étapes incontournables d’une installation réussie !

  • Etape 1 : choisir son lieu d’exercice

    Par définition une activité libérale ne peut être soumise à une contrainte géographique. Néanmoins, l’Etat français propose une série de mesures incitatives visant à favoriser l’implantation des jeunes médecins dans les zones de désert médical ou considérées comme sous dotées en professionnels de santé.

    En vous installant dans une zone sous dotée comme une ZFU (Zone Franche Urbaine) ou une ZRR (Zone de Revitalisation Rurale), vous bénéficiez d’aides fiscales. En ZFU, sauf en cas de reprise d’un cabinet, vous serez exonéré de l’impôt sur votre bénéfice pendant une période de 5 ans.  En ZRR, vous ne serez pas soumis à la CFE (la Contribution foncière des Entreprises).

    Enfin, n’oubliez pas de vous poser les bonnes questions sur votre local. Le bail est-il bien de nature professionnelle ? Le local est-il en mesure d’accueillir les personnes à mobilité réduite ou en situation de handicap ?

                A savoir ! Au nom de la concurrence déloyale, une installation à proximité d’un cabinet où vous auriez déjà exercé, peut être soumise à des restrictions.

  • Etape 2 : s’inscrire au tableau de l’Ordre des médecins

    L’inscription ne se fait pas automatiquement ! C’est à vous de la demander après avoir opté pour votre local. En fonction de votre implantation géographique, vous devrez vous rapprocher du conseil départemental de l’Ordre des médecins.

    Après quelques incontournables démarches administratives, vous serez en possession de votre attestation au tableau de l’Ordre et donc en mesure d’exercer.

  • Etape 3 : s’enregistrer auprès des services de l’Assurance maladie

    L’enregistrement a lieu directement sur Ameli.fr, le site de l’Assurance maladie. Pour effectuer ces démarches, pensez à vous munir des documents qui vous seront demandés sou format numérique à savoir :

    • une pièce d’identité
    • un RIB professionnel

    Pour les médecins qui s’installent en secteur 2, l’Assurance Maladie exigera vos titres justificatifs.

    Après votre inscription en ligne, l’Assurance Maladie vous conviera à un rendez-vous avec l’un de ses conseillers afin de finaliser votre enregistrement à ses services.

  • Etape 4 : penser à s’assurer !

    La RCP, assurance responsabilité civile professionnelle est obligatoire. Le Code de la santé publique l’impose ! Ne vous exposez pas à des sanctions lourdes de conséquences pour votre activité professionnelle.

    Par ailleurs, il convient d’assurer son cabinet ainsi que son matériel à travers une assurance de type multirisque.

  • Etape 5 : prévoir sa retraite !

    Là encore, l’inscription ne sera pas automatique. Le médecin libéral qui s’installe doit en effet adhérer à la CARMF (la Caisse autonome de retraite des médecins de France).

    Vous trouverez tous les renseignements sur leur site internet.

  • Etape 6 : organiser la vie de votre cabinet au quotidien !

    Frappe de comptes rendus, secrétariat téléphonique externalisé ou encore envoi de courriers postaux… : il existe de nombreuses solutions qui permettent aux jeunes médecin de se faciliter la gestion quotidienne du cabinet tout en réduisant les coûts de fonctionnement !

    Pour obtenir plus d’informations, découvrez l’ensemble des solutions de Simplify.

0 réponses

Répondre

Vous souhaitez vous joindre à la discussion ?
N'hésitez pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *